Libertyland : les opérateurs du site attendent leur verdict

Dans le monde du torrent francophone, Libertyland était un passage obligé. Une plateforme de partage de référence comme on dit.

Mais comme c'est souvent le cas avec les sites de torrents qui deviennent populaire, ils finissent toujours par attirer l'attention des ayants-droits.

Et finalement, un jour ou l'autre une plainte est déposée et le site ferme brusquement ses portes.

Pour Libertyland, la fermeture remonte à 2011… et oui la machine judiciaire, c'est bien connu, est particulièrement lente. Mais malgré tout la justice avance et les opérateurs du sites de téléchargement direct viennent finalement d'être jugés.

Libertyland un site dont la popularité dérange

Le populaire site de téléchargement Libertyland avait été crée en 2009. Très vite il rencontrait un vif succès. Il faut dire qu'à l'époque l'offre du site de DDL était très riche.

Des dizaines de milliers de liens redirigeant vers des films, des séries télévisées, de la musique, etc. étaient ainsi disponibles pour le public. Le tout bien sûr de manière illégitime, autrement dit illégale.

Et forcément un accès à un tel contenu sans rétribution pour les ayants droit, ça ne plait pas du tout aux industriels du divertissement. L'Alpa ou Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle avait finalement porté plainte.

D'après ses informations, Libertyland rassemblait une communauté de plus de 800 000 membres actifs. Pour plus de sécurité, nombre d'entre eux passaient déjà à l'époque par un fournisseur de VPN comme Hidemyass, IPvanish ou Express VPN.

Ils bénéficiaient ainsi d'une connexion sécurisée et anonyme. Toujours d'après la même source, en 2010 la plateforme de téléchargement faisait partie du Top 200 des sites les plus visités dans l'Hexagone.

La publicité aurait ainsi engendré plus de 200 000 €, somme retrouvée sur des comptes offshore. Il fallait donc à tout prix faire fermer le site !

Ce fut donc le cas en 2011. Les 4 principaux opérateurs du site étaient alors appréhendés par les forces de l'ordre, à Rennes. Ils viennent tout juste d'être jugés.

Les 4 opérateurs du site au tribunal

Plus de 7 ans après la fermeture du site, les 4 principaux administrateurs du site de Warez viennent donc finalement d'être jugés au tribunal de Rennes.

Les 4 accusés sont ainsi passés devant le juge le 30 janvier dernier. Le procureur de la République a alors requis une peine de 6 à 12 mois de prison avec sursis.

Des amendes allant de 4000 € à 10 000 € ont également été demandées pour 3 des 4 administrateurs. L'un d'entre eux s'étant retiré plus tôt de l'aventure, une peine de jour-amende aurait été réclamée.

Les 4 administrateurs sont également interdits de créer, gérer, administrer un site internet.

Il faudra désormais attendre le verdict du tribunal. D'après le quotidien Ouest-France, la décision du tribunal devrait être prononcée le 8 mars prochain. Encore un peu de patience donc pour les accusés. Ils sauront bientôt quel est le sort qui leurs est réservé !

  • Protection jusqu'à 6 dispositifs simultanément
  • Couvrage de tous le continents à l'exception de l'Antarctique
  • Meilleur connectivité sur tout dispositif

Le meilleur VPN de l'année 2018

Google Analytics Alternative