Netflix, rétrospective des faits marquants du géant de la VOD

Netflix, tout le monde connaît ! Et on pèse nos mots ! En effet, le géant de la VOD est désormais présent dans plus de 190 pays et comptabilise plus de 125 millions d'abonnés.

Forcément ça impressionne. Mais le numéro 1 de la vidéo à la demande a dû se battre pour en arriver là, notamment contre les pirates….

Netflix, des débuts en piraterie !

L'entreprise de Reed Hastings voit le jour en 1997 et paradoxalement son succès initial elle le doit en quelque sorte aux pirates. En effet, le service s'est popularisé notamment grâce à l'utilisation des proxy et autres VPN.

En utilisant un VPN comme Hidemyass, IPvanish et Express VPN , les utilisateurs pouvaient accéder au contenu disponible aux USA, le plus grand catalogue au monde.

Les soldats américains étaient particulièrement friands de cette possibilité. Ils en profitaient donc allègrement comme de nombreuses autres personnes.

Mais le succès venant et pression des ayants droit obligent, les choses ont changé ! Les studios et autres industriels du divertissement ont ainsi reproché à Netflix de ne rien faire contre cette accessibilité « libre ».

La diffusion de contenu est en effet très limitée et réservée en fonction de certaines zones géographiques. Face à la pression grandissante, et ayant déjà conquis un plus large public, Netflix s'est vu forcé de réagir. Et sa politique contre le piratage a drastiquement changé.

Quand Netflix part en guerre contre les VPN

Cédant à la pression ou volonté personnelle, l'entreprise est finalement partie en guerre contre les pirates… et depuis que la compagnie a pris les armes, elle ne baisse pas la garde.

Les premiers visés dans cette chasse aux sorcières, ce sont les utilisateurs des fournisseurs de VPN. En effet, alors que ces services ont à l'origine servi à Netflix pour gagner en popularité, ils sont semble-t-il devenus les ennemis numéro 1.

Le géant de la VOD a ainsi mis en place une liste noire des fournisseurs de VPN. Les adresses IP générées par ces fournisseurs sont repérées. Impossible alors d'accéder au catalogue US si vous n'êtes pas aux Etats-Unis.

Un message d'erreur apparaît accompagné du blocage de ses utilisateurs. Cette mesure a soulevé de nombreuses protestations et interrogations.

Les amateurs de VPN qui utilisent ce genre de service pour protéger leur vie privée et se protéger de la surveillance exacerbée sur la web ont donc eux aussi été bannis.

Ce qui pose bien évidemment un problème éthique. De nombreuses protestations relatives à la neutralité du web ont également été mises en avant.

Beaucoup des fournisseurs visés par cette mesure ont également mis en place des contre-mesures pour permettre à leurs clients d'accéder tout de même au contenu de Netflix malgré l'interdiction.

45 000 abonnés ont même signé une pétition adressée au PDG de Netflix. Il s'agissait pour eux de démontrer leur attachement au service offert mais en même temps de protester contre cette attaque à leur vie privée.

Signée sur OpenMedia, le PDG n'a pas répondu directement à l'appel. Il estime en effet que les signataires ne représentent qu'une minorité.

Une minorité qui fait beaucoup de bruit rien de plus. L'homme d'affaire a ainsi affirmé à ses investisseurs qu'il ne comptait pas remettre en cause sa politique actuelle de lutte contre le piratage.

Tous les pirates sont pourchassés !

Et les fournisseurs de VPN ne sont pas les seuls à être visés par cette politique répressive. Peut-être vous en rappelez-vous.

Netflix offrait la possibilité de télécharger du contenu et de le regarder ensuite hors connexion. Cette option a beaucoup plu aux hackers. Netflix l'a finalement abandonnée.

Netflix a également mis la pression sur un projet d'application Windows qui permettait lui aussi de télécharger le contenu, sans autorisation spécifique.

Distribué par DVDVidéoSoft, le projet a finalement été abandonné pour éviter tout problème judiciaire éventuel. Les procès pour Copyright peuvent atteindre dans ces cas-là de lourdes sanctions et des sommes faramineuses en dommages et intérêts.

Mais Netflix ne s'est pas arrêté là. L'entreprise a en effet également interdit l'accès aux utilisateurs munis d'un Android Rooté.

Le PDG de Netflix a une solution pour lutter contre le piratage

Pour Reed Hastings, la solution vraiment la plus efficace contre le piratage ne sont pas ces mesures restrictives. Non pour lui, la meilleure manière de lutter contre le piratage consiste à offrir aux utilisateurs un contenu mondialisé.

Ainsi plus besoin de pirater quoi que ce soit avec un fournisseur de VPN comme Hidemyass, IPvanish et Express VPN . Plus aucun intérêt en effet si le contenu est le même pour tout le monde !

Mais ce rêve pour Hasting est loin d'être mis en place. Les accords passés avec les grands studios ne laissent que peu de force de manœuvre…

Mais si Netflix propose donc un catalogue différent en fonction des pays, comme on vous le disait l'offre des USA étant la plus importante aussi surprenant que cela puisse vous paraître, le service de vidéo à la demande est interdit dans certains pays.

Ça a notamment été le cas en Indonésie !

Utiliser un VPN pour profiter vraiment de Netflix

Malgré les interdictions répétitives et une volonté évidente de lutter contre le piratage, les fournisseurs de VPN comme Hidemyass, IPvanish et Express VPN ont bien évidemment réagit.

En utilisant un VPN vous pouvez donc accéder à un catalogue de contenus beaucoup plus conséquent que celui disponible dans votre pays. Mais vous pouvez également faire des économies !

En effet, les prix varient en fonction des pays. Les tarifs pratiqués ne sont pas les mêmes si vous souscrivez à un abonnement Netflix en France, en Australie ou par exemple au Brésil.

Or c'est dans ce dernier pays que l'abonnement est le moins onéreux. En changeant votre adresse IP pour une adresse brésilienne et en souscrivant à un abonnement depuis cette adresse, vous pouvez par exemple économiser pratiquement 3,50 par mois sur le Pack Basique par rapport au prix pratiqué en France.

Et plus votre abonnement coûte, plus vous faites des économies. A ce rythme-là vous rentabilisez très vite l'abonnement de votre VPN. Vous profitez alors de tous les avantages d'un VPN au final gratuitement !

  • Protection jusqu'à 6 dispositifs simultanément
  • Couvrage de tous le continents à l'exception de l'Antarctique
  • Meilleur connectivité sur tout dispositif

Le meilleur VPN de l'année 2018

Google Analytics Alternative