Piratage informatique, c’est quoi au juste ?

Introduction

Dans notre monde du tout connecté le piratage informatique est une menace omniprésente.

Tout le monde en a entendu parler et tout le monde en parle à un moment ou à un autre.

Que ce soit les médias qui mettent en garde les internautes contre les dangers du web ou votre ami qui vous raconte que sa messagerie mail a été piratée, nous sommes tous concernés.

Et bien que cette menace soit réelle nous sommes encore peu nombreux à prendre les mesures nécessaires pour se protéger.

Bien trop peu nombreux à avoir les bons réflexes… Nous croyons tous que ça n'arrive qu'autres jusqu'à ce que… ça nous arrive aussi !

Voilà pourquoi nous avons décidé de faire un point sur la question. Définir ce que l'on entend par piratage mais aussi qui sont les hackers, pourquoi, comment s'en protéger…

Saviez-vous par exemple qu'un VPN comme Cyberghost, Vyprvpn ou NordVPN est l'une si ce n'est la meilleure solution actuelle pour vous protéger ? Bref, il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet !

Le piratage informatique, mais c'est quoi au juste ?

Pour définir simplement le piratage on peut donc dire que le piratage informatique que l'on nomme « hacking » en anglais est le fait d'entrer sans autorisation et le plus souvent de manière incognito dans le système informatique d'un tiers.

Alors, le « tiers » en question peut être un particulier donc un internaute lambda mais aussi une PME ou une grande entreprise tout comme une organisation gouvernementale ou non, une association, etc…

Le hacking peut également concerner une infrastructure virtuelle comme le réseau interne d'un entreprise, son site, etc.

Pour résumer, le tiers peut donc être n'importe qui, une entité physique matériel ou non.

Le « système informatique » cela peut être un ordinateur donc mais aussi un téléphone portable ou Smartphone, une tablette, un routeur, etc. Là encore ce ne sont pas les dispositifs qui manquent !

Remarque : Notez que le terme « piratage » s'utilise fréquemment pour désigner le piratage d'œuvres protégées par les droits d'auteur.

Autrement dit les internautes qui regardent ou téléchargent de manière illégale (sans autorisation) des films, de la musique, etc. notamment sur des sites de streaming ou des sites de torrent.

Qui sont les pirates ou hackers ? Quelles motivations ?

Les pirates sont généralement classés en trois grandes catégories, principalement déterminées par leur motivation.


En référence directe au monde du Far West, on parle ainsi de « Black hat et White hat ». Littéralement les « chapeaux noirs et les chapeaux blancs ». Les chapeaux noirs étant les méchants et les chapeaux blancs étant les gentils.

Entre les deux, il y a logiquement les chapeaux gris. Un hacker ou groupe de hackers va donc appartenir à l'une ou l'autre des catégories en fonction de ses actions / motivations.

Les chapeaux noirs

Les chapeaux noirs seraient ainsi essentiellement motivés par des fins peu recommandables.

Ils poursuivraient en effet un intérêt financier, pour sa réputation ou encore pour l'espionnage.

Le gain financier va se traduire essentiellement par le vol d'informations sensibles telles que des numéros de cartes de crédit, ou des données bancaires.

Les chapeaux noirs peuvent aussi être motivés par leur ego. Ils peuvent ainsi vandaliser un site, en prendre le contrôle, etc. seulement pour démontrer à leurs pairs qu'ils sont en mesure de le faire.

Ils laissent alors leur signature afin que d'autres cybercriminels puissent les identifier. S'ajoutent l'espionnage d'entreprise.

Dans ces cas-là, il s'agit de soutirer à une entreprise des informations commerciales, comptables et surtout sur les services et produits afin d'avoir un avantage vis-à-vis des concurrents.

Enfin mais à un autre niveau, s'ajoute le piratage à l'échelle des pays.

Des États peuvent en effet avoir à leur solde des fonctionnaires hackers dont la mission est de pirater le pays ennemi afin d'en soutirer des informations en vue de le déstabiliser d'un point de vue commercial, militaire ou autre.

Les chapeaux blancs

Ce ne sont pas des objectifs malveillants qui motivent les chapeaux blancs. Au contraire.

Ces hackers vont en réalité eux aussi chercher à dénicher les failles d'une structure informatique ou d'un système : non pas pour en tirer un profit personnel mais bien pour apporter des solutions avant que les chapeaux noirs ne découvrent ces failles et ne s'y engouffrent.

Autrement dit le piratage des chapeaux blancs s'effectue pour améliorer, apporter des solutions aux problèmes de sécurité. Les grandes entreprises ont désormais leurs équipes de chapeaux blancs afin d'améliorer leur sécurité, d'empêcher les vols d'identités, etc.

Les chapeaux gris

Ceux que l'on peut appeler les chapeaux gris, c'est la catégorie de hackers intermédiaire.

C'est-à-dire ceux qui à l'image des chapeaux noirs vont trouver les failles et entrer dans les systèmes mais qui ne vont pas semer la pagaille.

En effet, une fois le bug et autres vulnérabilités découvertes, ils vont avertir l'intéresser et proposer une solution en échange d'une rétribution, bien sûr !

Les Hactivistes

Les « Hactivistes », contraction de « hacker » et « activiste » sont hors-catégorie. Le piratage sera motivé par des fins politiques, sociales, religieuses…

Ces « cybercriminels » vont chercher à attirer l'attention du grand-public sur la cible. L'objectif étant de dénoncer, de sensibiliser sur une cause.

Les groupes d'hacktivistes les plus célèbres sont Anonymous, Lulszec et bien sûr Wikileaks.

Le piratage et vous !

Vous l'avez certainement compris, en tant qu'internaute particulier, vous serez avant tout la cible des chapeaux noirs qui cherchent à se faire de l'argent sur votre dos…

Comment s'y prennent-ils ? Malheureusement pour vous, ils ont plus d'une flèche à leur arc. Le piratage informatique visant Monsieur tout le monde s'appuie en effet sur de nombreux outils…

Les plus populaires étant les logiciels malveillants ou « malwares ». Mais il ne s'agit là que d'un terme général, global. Voyons donc cela avec un peu plus de détails.

De manière générale donc, un malware va exécuter des opérations nuisibles sur le dispositif d'une tierce personne.

Soit le site, la messagerie a été piraté afin que le malware puisse s'y installer, soit le malware est envoyé par mail, le plus souvent dans une pièce jointe ou s'infiltre via une publicité malveillante ou autre présente sur un site.

Dans le deuxième cas, c'est donc l'utilisateur lui-même qui ouvre la porte au malware par distraction, ignorance, imprudence. Le malware étant dans la place, il va copier, supprimer, verrouiller ou encore modifier les données.


Un malware peut donc prendre différentes formes. En voici des définitions simplifiées et succinctes afin que vous en compreniez les différences.

Les virus : ils infectent le dispositif de façon plus ou moins grave allant de la perte de données à des dommages matériels.

Les chevaux de Troie : sous couvert d'un logiciel utile, ils travaillent en arrière-plan afin par exemple de récupérer des données sensibles tels que des données bancaires.

Les ransomware : on les appelle également en français « rançongiciels ». Ce sont des logiciels qui vont crypter l'intégralité des données. Impossible d'utiliser le dispositif, en effet un écran verrouillé apparaît.

Un message demandant une rançon apparaît afin de déverrouiller la machine. Il s'agit alors de payer en Bitcoin ou autres cybermonnaies, paiement par définition anonyme.

Bien évidemment, il n'y a aucune garantie qu'une fois la rançon payée le dispositif soit effectivement utilisable et ses données avec.

Il existe d'autres logiciels bien sûr mais ces trois-là et leurs variantes (vers, bots, et autres attaques…) restent les plus populaires.

Maintenant que vous connaissez donc les principaux logiciels malveillants, les hackers et leur motivation ainsi que les risques que cela représente, reste à savoir comment se protéger du piratage, non ?

Comment se protéger du piratage informatique ?

En tant qu'internaute, plusieurs options s'offrent à vous. Ces différentes manières de se protéger ne sont bien évidemment pas exclusives mais bien complémentaires !

L'utilisation d'un VPN

L'utilisation d'un VPN ou Virtual Private Network est sans aucun doute l'une si ce n'est LA meilleure option actuellement disponible pour de nombreuses raisons.

Le grand-public méconnaît encore les VPN, et pourtant… ils représentent une protection exemplaire sur bien des aspects.

En effet, grâce à un VPN comme Cyberghost, Vyprvpn ou NordVPN et leur protocole de sécurité d'un niveau militaire, toutes vos données seront chiffrées.

Donc même si un hacker au chapeau noir s'en prend à vous et arrive à dérober vos informations personnelles, il ne pourra rien en faire car il ne pourra tout simplement pas les déchiffrer.

De plus, grâce au meilleur VPN, vous pourrez également surfer de manière complètement anonyme.

En un clic vous pourrez en effet changer votre adresse IP. Or c'est cette adresse IP qui permet de vous identifier.

En sécurité et complètement anonyme, vous n'avez vraiment plus rien à craindre du piratage.

Votre VPN vous offre encore bien d'autres avantages qui ne sont pas directement liées aux menaces informatiques : contourner la censure, accéder au contenu géolocalisé, débloquer Netflix, blocage de pub, téléchargement de torrent, etc.

L'utilisation d'un antivirus

Une autre option, consiste logiquement à utiliser un antivirus qui par définition et comme son nom l'indique va donc vous protéger des virus et autres menaces présents sur le web.

Un antivirus est donc tout aussi indispensable qu'un VPN mais vous devrez penser à actualiser fréquemment votre logiciel.

Et oui les virus et les hackers s'actualisent en permanence donc si votre antivirus est obsolète, il ne vous servira à rien.

L'utilisation de votre bon sens

C'est vous et vous seul le dernier maillon de la chaîne. Vous devez donc adopter quelques réflexes et bonnes habitudes simples mais tout aussi indispensables qu'un VPN ou un antivirus.

En effet, vous devez par exemple opter pour des mots de passe sûr c'est-à-dire avec au moins 8 caractères ou plus (majuscules, caractère spéciaux, chiffres) et unique pour chaque compte (mail, compte bancaire, compte Facebook, etc.).

Il est également très important de ne jamais ouvrir une pièce jointe reçu d'un destinataire inconnu.

Le simple fait de l'ouvrir installe automatiquement le cheval de Troie ou autre et le mal est fait !

De même, ne téléchargez jamais un logiciel, un jeu ou autre d'une source inconnue encore moins d'une pub.

Si vous avez vraiment besoin / envie de télécharger un contenu, examinez-le au préalable avec votre antivirus.

Il existe d'autres précautions bien sûr mais nous ne pouvons toutes vous les citer ici. Mais si vous respectez déjà ces divers conseils utilisez Cyberghost, Vyprvpn ou NordVPN, les risques d'être victime d'un piratage restent minimes.

De plus, pensez également à conserver une sauvegarde sur le Cloud ou un disque dur externe. En cas d'attaque vous pourrez ainsi récupérer bonne partie de vos données.

Conclusion

Voilà, nous avons abordé les grandes lignes de ce que le terme piratage englobe. Il y aurait bien sûr bien des aspects à approfondir.

Sachez par exemple que les réseaux Wifi publics sont particulièrement dangereux, sans système de sécurité.

Il s'agit par conséquent d'un excellent terrain de chasse pour les hackers mal intentionnés.

A moins bien sûr que vous soyez protégé par Cyberghost, Vyprvpn ou NordVPN. Si c'est le cas, vous n'aurez rien à craindre !

Sachez aussi que votre bluetooth peut également être la porte d'entrée. On parle ainsi de « Bluehacking ».

Ne laissez jamais votre Smartphone se connecter automatiquement à des réseaux inconnus et non-protégés ! Sans même que vous n'ayez fait un clic le hacker s'immisce dans votre appareil.

Et quand on sait tout ce qu'un Smartphone peut désormais contenir comme données, forcément, il vaut mieux être prudent ! Un pirate est en effet en mesure de cloner votre sarte SIM.

Nous espérons donc que ces quelques lignes vous auront permis de prendre conscience des dangers bien réels qui existent sur le web. Le piratage ce n'est pas une idée abstraite.

Le piratage virtuel est bel et bien réel et choisir un VPN de notre comparatif es la meilleure manière de s'en protéger.

Sans un minimum de précaution vous êtes littéralement à la merci des hackers, protégez-vous