VPN Japon : pourquoi est-ce devenu indispensable ?

Introduction

Un Virtual Private Network ou VPN est de manière générale devenu indispensable aujourd'hui pour qui veut conserver un minimum d'anonymat et de vie privée lorsqu'il surfe sur internet. Mais dans certains pays, il est encore plus recommandé d'utiliser ce genre d'outil. Le Japon n'est pas le pire, certes, mais de nombreuses raisons justifient déjà l'utilisation d'un VPN Japon. En quoi une adresse IP Japon peut changer la donne? Je vais tout de suite vous l'expliquer.

Pourquoi utiliser un VPN Japon aujourd'hui ? avoir une adresse IP japon ?

Quand on pense “Japon” on ne pense pas forcément censure, ni surveillance, n'est-ce pas ? Ce n'est pas un pays qui est associé à ce genre de pratiques comme peut l'être la Chine, la Turquie, la Corée ou la Russie par exemple. Mais si les choses étaient en train de changer et rapidement… Saviez-vous par exemple que le pays est passé de la 11° à la 72° place sur 180 pays dans le classement établi par Reporter sans frontières concernant la liberté de la presse ? Triste nouvelle non ?

Forcément dans un pays où 92 % de la population est connectée au réseau, les autorités au bout d'un moment veulent savoir ce qu'il s'y passe. Et très vite les amalgames se produisent, les abus de pouvoir, les lois liberticides au contenu flou mais répressif sont votées… Le gouvernement commence à s'immiscer de plus en plus sur la toile et il faut se protéger en changeant votre adresse IP Japon. Vous deviendrez ainsi anonyme et protégerez votre vie privée.

Les lois relatives à internet au Japon

Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, tout allait donc plutôt bien niveau législation… Visiblement un peu comme partout dans le monde, ça ne pouvait pas durer. En jouant sur la menace terroriste, la sécurité d'état et les autres arguments qui sont toujours et encore utilisés, la liberté en a donc pris un coup.

Le Japon dégringole !

Ainsi si Freedom House classe toujours l'internet dans le pays comme “libre”, utiliser un VPN Japon n'a rien d'un luxe. Pour le moment donc et pour le moment seulement aucune restriction ne s'effectue sur les médias sociaux. Aucune répression non plus contre les blogueurs. Mais pour combien de temps ? En effet, les législateurs ont voté la « Loi relative aux Secrets d’États » en 2013. Loi qui pourrait potentiellement criminaliser les journalistes, les lanceurs d'alerte ou ceux qui occupent une fonction de surveillance dans la société civile.

“Législation vague, sans limites exactes”, voilà comment qualifient les Nations Unies les « secrets d'états » dont parle la loi. Au regard des peines encourues, particulièrement sévères, l'autocensure n'est donc qu'à un pas. Il semblerait d'ailleurs que trois présentateurs à langue un peu trop pendue aient été remerciés sous pression du pouvoir. Dans ce contexte, un VPN Japon se justifie donc d'autant plus pour le citoyen, le touriste ou l'expatrié.

Un rapport alarmant

Mais ce qui est sans aucun doute le plus alarmant, c'est que ces lois ont été votées suite à un rapport du Ministre de la Communication. Il s'agit ainsi de contrôler les sites d’informations influents, de réguler le cyber espace. Les conclusions incitent ainsi le pouvoir à prendre en main cette surveillance car les FAI ne sont pas en mesure de le faire de manière individuelle. En effet, les FAI ne peuvent pas juger un danger concret selon les autorités. Qui elles bien sûr le sont…

Donc en lisant entre les lignes, le pouvoir devrait tout contrôler pour s'assurer qu'il n'y a pas de danger. C'est donc encore une fois le même refrain : sous couvert de plus de sécurité on supprime la liberté.

Pire encore, suite à une mission d'enquête des Nations Unies dans le pays, l'organisme a finalement conclu que l'indépendance de la presse au Japon était menacée. Donc vraiment, ça n'annonce rien qui vaille.

Et au niveau des torrents ?

Vous le savez certainement, de manière générale les pouvoirs publics à la botte des studios hollywoodiens n'apprécient pas beaucoup les torrents. Par exemple en France c'est Hadopi qui s'occupe de surveiller les plateformes d'échange et d'appréhender les internautes pirates. Cependant, il ne faut pas s'y méprendre et il est toujours bon de préciser que les torrents et l'échange de données via le protocole P2P n'est pas illégal. C'est le contenu partagé, par exemple des œuvres protégées par le droit d'auteur mises en commun sans autorisation explicite des ayants droits , qui peut donc poser problème.

Au Japon, autant vous le dire tout de suite, les autorités punissent sévèrement le partage sans autorisation d’œuvres protégées. Si dans la plupart des pays une telle infraction est jugé au civil, au Japon non. Elle est en effet jugée au pénal. Concrètement ça veut dire que vous risquez jusqu'à 10 ans de prison si vous seeder (mettre en ligne) et 2 ans si vous leecher (télécharger). Ça fait beaucoup tout de même. 27 personnes auraient déjà été arrêtées pour de tels délits. Je vous conseille donc vivement d'utiliser un outil d'anonymisation fiable en changeant votre adresse IP Japon si vous vous adonnez à de telles pratiques. Le risque est bien réel.

Changer d'adresse IP Japon pour surfer librement

En tant que touriste, il y en a plus de 2 millions qui débarquent chaque mois, ou résident, un VPN Japon va vous changer la donne. En effet vous pourrez changer votre adresse IP Japon en un seul clic. Vous profiterez alors de tous vos divertissements favoris en streaming. Votre VPN vous permettra notamment d'accéder au contenu géo-restreint comme Netflix par exemple ou Hulu, ESPN, BBC iPlayer, JSports, etc.

En changeant votre adresse IP Japon, en tant qu'expatrié, vous pourrez donc accéder aussi à toutes les chaînes de télévision japonaise. Ayant désormais une adresse IP japonaise vous pourrez regarder le 20 H 00, suivre l'actualité voir vos séries et émissions préférées, etc. Vous garderez un contact avec votre pays d'origine ce qui est toujours agréable. Dans le cas contraire c'est tout simplement impossible, contenu géo-restreint oblige.

Un VPN Japon, une évidence

Après avoir lu ces quelques lignes, utiliser un VPN Japon est donc devenu une évidence n'est-ce pas ? Grâce à NordVPN, Vyprvpn ou Cyberghost vous serez en effet en sécurité sur le web japonais. Non seulement vous serez anonyme mais en plus les meilleurs protocoles chiffrent tout votre trafic. Donc personne ne pourra savoir ce que vous faites sur le réseau. Que vous téléchargiez un torrent ou non. Grâce à votre changement d'adresse IP, les autorités locales ne pourront pas non plus remonter jusqu'à vous car ils ne pourront plus vous identifier. Vous pourrez bien évidemment accéder à tous vos programmes. On dit que le Japon est particulièrement dépaysant, avoir quelques repères est toujours appréciable.

Conclusion

Donc si le Japon n'est pas le pire des pays qui existent en termes de liberté de la presse et d'internet, ce n'est pas non plus le premier de la classe, loin de là. Mais ce qui inquiète surtout c'est que le pays recul à ce niveau, et à pas de géant. L'utilisation d'un VPN Japon s'impose donc comme une évidence aujourd'hui. Si vous ignorez encore lequel choisir, vous pouvez toujours consulter notre comparatif. Prix, fonctionnalité, vitesse de connexion sont autant de critères qui varient d'un fournisseur à l'autre. Jugez par vous-même et essayez : des offres d'essai gratuites sont proposées.