VPN Russie : Interdits à partir de novembre 2017

Mais qui veut la peau des VPN ? Il semble que tout le monde ces derniers temps.

Ces derniers mois, on apprend que la Chine bloque déjà certains fournisseurs et qu'elle envisage de bannir tous les VPN à partir de 2018.

Et le VPN Russie n'est pas en reste, car on apprend que le Parlement Russe a voté l'interdiction des VPN à partir de novembre 2016.

Le prétexte est de lutter contre le terrorisme comme si les terroristes avaient besoin de VPN pour communiquer.

La Chine et la Russie ont des points communs dans la mesure où ils ont beaucoup de dissidents à l'extérieur du pouvoir.

Ils publient des informations critiques contre le Kremlin et les internautes russes y accédent via des VPN comme ceux de Hidemyass, IPvanish et Express VPN.

La Russie est dans une nouvelle guerre froide contre les USA et il est important de consolider son pouvoir à l'intérieur.

L'interdiction du VPN Russie permet à la fois de faire taire directement les voix des dissidents et de renforcer sa propagande à l'intérieur du territoire.

Dans le cas de la Chine, c'est la même chose même si l'interdiction des VPN concerne plutôt les élections du Parti Communiste sans aucune interférence extérieur.

Le VPN Russie est interdit, mais cela ne signifie pas qu'il est efficace. En effet, la Chine tente de les bloquer sans succès, car le VPN est spécifiquement conçu pour lutter contre la censure.

La Russie va sans doute bloquer les adresses IP utilisées par les serveurs VPN, mais les fournisseurs vont simplement les changer pour contourner le blocage.

Pour le moment, le VPN est à l'abri, mais on vous parie ce que vous voulez que d'autres pays, prétendumment démocratiques, vont lorgner de plus en plus vers les VPN, car ces derniers permettent de s'exprimer tout en liberté.