Problèmes de tuyauterie chez webRTC: fuites des adresses IP

Une faille critique vient d’être dévoilée chez le logiciel webRTC.

Il s’agit en effet de la fâcheuse tendance du programme à laisser échapper votre adresse IP.

Utilisé pour effectuer des appels vidéo depuis votre navigateur sans le moindre plug-in, ce logiciel est pourtant l’un des plus prometteurs dans le domaine.

Plus de détails sur les fuites de WebRTC

Il y a de cela un mois, un chercheur dans le domaine informatique a révélé une faille, qui permet à tout gestionnaire de site web de facilement voir la véritable adresse IP de l’utilisateur, grâce à webRTC.

La faille est effective pour tous les navigateurs pour peu qu’ils soient compatibles avec le logiciel. Ainsi Google Chrome, Firefox sont les plus touchés.

Et apparemment les utilisateurs sous Windows sont les plus vulnérables à cette attaque, car jusqu’à ce jour, aucun utilisateur sous Linux ou Mac OS n’a encore été victime de cette lacune sécuritaire.

Le VPN qui joue les plombiers

Vraisemblablement, il est dit que la faille est bien active, quel que soit le mode de protection utilisé. On dit même que certains VPN n’ont pas pu gérer la situation.

Toutefois il y en a sur les marchés prêts à faire la différence et montrer à ce programme, les bonnes manières et les attitudes à avoir sur le web.

Cyberghost, Vyprvpn et NordVPN, c’est un trio qui joue le rôle de VPN à la perfection. Ici on ne dit pas que les trois VPN travaillent ensemble.

Ce sont des fournisseurs qui offrent des fonctions propres. En plus de changer régulièrement votre adresse IP, ces VPN se chargent de la crypter de même que l’ensemble de votre réseau.

Ainsi WebRTC n’aura pas l’accès à vos données personnelles.